AIROD

vendredi 2 juillet

DJ SET - 1H

Originaire de Paris, Dario Brkic alias AIROD est peut-être l'une des plus belles incarnations de ce que la scène techno française animée peut apporter lorsqu'il s'agit de transformer n'importe quel entrepôt à parois froides en un véritable four à charbon.

Depuis qu'il a percé au niveau international en 2018 avec son premier solo 12ʺ sur Molekül, bénéficiant du soutien instantané de Dasha Rush, Blawan, Randomer, Kobosil, pour n'en nommer que quelques-uns, AIROD a continué à travailler sur sa propre souche de techno, à la fois sombre et musclé, énergique et inlassablement euphorique.

Un projet de loi partagé avec l'as de la techno belge Amélie Lens au REX Club allait bientôt sceller le destin d'AIROD, incitant Lens à le faire participer à ses très réputées soirées Exhale à travers le globe, dont il est depuis devenu un pilier.


Prenant leur collaboration à une nouvelle ampleur, la livraison inaugurale de 12AIR d'AIROD pour le label d'Amelie Lenske - le bien intitulé "Voltage" - le trouve en train de livrer quatre morceaux de dancefloor à indice d'octane élevé qui promettent de faire monter la pression de n'importe quelle piste de danse sans effort, peu importe le l'heure de la journée ou le niveau d'énergie de son audience.

Un talent de plus en plus demandé, AIROD a également rejoint l'écurie Monnom Black de Dax J, contribuant à un titre au premier album très attendu du label, VA "The World Of Monnom Black", aux côtés de certains des noms les plus renommés de la techno d'aujourd'hui.
En attendant, l'artiste reste très productif et dévoile son premier album sur Molekül : « Burn Injury ». Un album complet combinant les différents styles qui l'inspire et le pousse à dépasser ses limites en termes de créativité et de polyvalence.

Et sa créativité ne s'arrête pas là. En créant son propre label « Elixyr », il a pu montrer sa vision de la musique électronique, avec des morceaux qu'il n'a pas jugé bon de sortir ailleurs qu'ici. Il a développé sa propre identité visuelle en explorant et en essayant de nouvelles choses, avec une totale liberté de création.
Enfin, son deuxième EP « Rave Cycle » sorti sur Lenske (qui a été directement réprimé) a remporté le soutien des grands artistes de la scène techno comme Charlotte De Witte, Adam Beyer et bien d'autres.


Une ascension fulgurante au pouvoir suprême pour le producteur parisien, dont l'agenda de tournée est passé de chargé à complet, et nous vous l'accordons, mesdames et messieurs, ce n'est qu'un début.

  • Bandcamp - Cercle blanc
  • Beatport - Cercle blanc
  • SoundCloud - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc